Sweet Protection Bushwacker : le look en plus

0
4060

Sweet Protection fait partie de ces marques à fort potentiel mais encore peu connue en France. Pourtant, leur gamme ne manque pas de sérieux arguments pour devenir incontournable, comme nous avons pu le voir avec leur dernier casque de VTT : le Bushwacker.

 

Certains y voient des traits communs avec le Range Rover Evoque, d’autres un design futuriste à la Robocop, mais une chose est sûre : le design du Bushwacker ne laisse pas insensible. Et on ne peut que saluer cela, la plupart des casques du marché ayant un look consensuel, sans saveur ni originalité. Et au travers de cet exercice de style, il faut voir la volonté de Sweet Protection de marcher sur les plates bandes de son homologue et concurrent nordique : POC.

A peine pris en main, le Sweet Protection Bushwacker dégage une impression de qualité, grâce, entre autres, à sa finition soignée. Les différentes pièces sont parfaitement ajustées, les peintures et décorations précises et les différents accessoires parfaitement intégrés au casque. Le Bushwacker joue donc dans la cour des grands, et cela se confirme avec son prix : 169€ en version standard et 249€ en version MIPS.

sweet-protection-bushwacker4

 

L’innovation comme moteur

Capture d’écran 2015-06-09 à 18.38.34Un casque ne doit pourtant pas se résumer à un exercice de style, et ce principe, Sweet Protection semble l’appliquer au pied de la lettre. Le Bushwacker est en effet l’un des rares casques du marché conçu avec une coque externe dont l’épaisseur varie en fonction des zones à protéger. Sweet Protection a sectorisé la boîte crânienne en 5 zones, chacune correspondant à une coque en plastique ABS à l’épaisseur calculée selon le niveau de protection requis. L’objectif de cet assemblage est simple : maîtriser au mieux la quantité de matière et donc le poids sans sacrifier la protection.

 

Hormis cette nouveauté et son look, le Bushwacker ne se différencie pas des autres casques, sur le papier du moins. On retrouve donc un système de réglage de la taille par molette, une visière amovible et incassable et des mousses intérieures amovibles. On regrette seulement l’absence d’un système de maintien pour le masque, dommage pour un casque d’enduro.

Confort et ventilation

En revanche, une fois enfilé, le Sweet Protection Bushwacker séduit par son confort, son volume externe contenu et son excellente couverture arrière. La molette de réglage du tour de tête, dont la hauteur peut être ajustée, permet un réglage précis du casque sur la tête. Une fois les réglages effectués, le casque ne bouge pas, même en exagérant les mouvements.

sweet-protection-bushwacker5

Et ce maintien se confirmera lors des différentes sorties que nous ferons avec lui.
La ventilation étant l’autre point sensible sur un casque, Sweet Protection a décidé de voir grand. Ainsi, en plus des larges aérations pratiquées dans la coque, des canaux situées à l’intérieur du casque permettent d’amener l’air frais vers l’arrière du casque. L’air chaud et humide est alors évacué à travers les aérations situées à l’arrière, diminuant ainsi le risque de buée sur les lunettes.

En situation, il faut concéder que cette ventilation est très efficace… pourvu que l’on ait de la vitesse. Car à faible allure, en montée ou sur le plat, l’admission d’air située juste au niveau du front canalise toute la sueur qui dégouline ensuite dans les yeux. Un écueil qui n’est pas grave en soi, mais qui peut décevoir pour un casque de ce prix. Surtout qu’une simple mousse située à cet endroit aurait pu éviter le problème.

sweet-protection-bushwacker3

 

Alors doit-on considérer que Sweet Protection a réussi son entrée dans le monde des casques hauts de gamme ? Définitivement oui, le Bushwacker répondant présent dans tous les domaines, que ce soit celui du look avec son design abouti et osé pour un casque ou de la qualité de fabrication grâce à sa finition ou du confort.
Mais on ne peut s’empêcher de regretter cette découpe de trop dans la coque, qui laisse un goût amer, ou salé selon la nature de votre sueur. En tout cas, Sweet Protection montre qu’il faudra désormais les compter parmi les incontournables. Il nous tarde d’essayer d’autres produits de la marque pour vérifier que Sweet Protection représente bien la fraîcheur que nous étions nombreux à attendre dans le milieu des accessoires VTT. Car comme nous avions pu le constater avec d’autres marques, il n’est pas facile de maintenir un niveau de qualité équivalent sur une gamme complète de produits.

 

sweet-protection-bushwacker

Sweet Protection Bushwacker

Capture d’écran 2015-06-09 à 18.45.46

 

– Coque externe en plastique ABS segmentée en 5 zones
– Mousses internes amovibles
– Taille réglable
– Poids : 320g (en taille M/L)

Prix : 169€ en version standard
249€ en version MIPS

Plus d’informations sur www.sweetprotection.com

Acheter ce casque :

Capture d’écran 2014-06-16 à 18.43.39

Casque de VTT Sweet Protection Bushwacker

REVIEW OVERVIEW
Confort
Ventilation
Maintien
Finition
Rapport qualité prix
SHARE
Previous articleScott Genius 700 Tuned : le bien nommé
Next articleSunn Kern LT : les premières images
Vtt, alpinisme, escalade, la montagne c'est son domaine. Militant pour son respect, il crée www.by-bike.fr pour communiquer sur le VTT en montagne et tester le matériel sur les plus beaux chemins de Haute-Savoie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here