Modularité, polyvalence, personnalisation et protection, les sacs à dos Prism n’ont pas grand chose à voir avec le reste de la production actuelle. Plus qu’un simple nouvel acteur dans le milieu de la bagagerie, Prism cherche à représenter le futur des sacs à dos de sport. Nous avons pu voir par nous même que la marque lyonnaise est sur la bonne voie.

 

Nul besoin d’avoir été un fin observateur sur cette Pass’Portes 2015 pour remarquer l’omniprésence des sacs à dos Prism sur le dos des pilotes. Car cette année, la jeune marque française avait décidé de se payer un sacré coup de pub en offrant un sac à dos à tous les participants de cette randonnée de 80km. Le second en peu de temps, puisque Prism a commencé à faire parler d’elle lors du dernier Ispo où ses sacs à dos modulables ont été récompensés par un Award. Cette récompense, elle la doit à son inédit concept de sac à dos modulable et personnalisable. Partant du constat qu’un sac ne peut convenir à toutes les activités sportives, Prism a mis au point un système de contenants interchangeables pour l’adapter à tous les besoins. Baptisé SES (Switch Element System), cette innovation permet aux sacs Prism de passer 10 à 18 et même 25l en quelques secondes seulement.Concept SES

Le concept repose sur l’association de 3 éléments : le dos appelé Gravity Back, comprenant la protection dorsale amovible et les bretelles, le volume, et le porte casque. Ces deux derniers éléments sont disponibles dans plusieurs coloris, ce qui offre la possibilité aux clients de créer des sacs à dos au look unique.

Notons enfin l’effort écologique de Prism, qui utilise une large part de matériaux recyclés pour fabriquer ses sacs, un point qui a son importance de nos jours.

Une réelle modularité

Le changement de volume s’effectue très simplement à l’aide d’une fermeture éclair faisant le tour de la base dorsale et se terminant sur le bas de cette dernière. Un rabat en tissu permet de dissimuler les fermetures tout en les protégeant contre un éventuel arrachement en cas de chute.

sac-à-dos-prism3
La grande poche compartimentée pour ranger les outils est très pratique et facile d’accès.

Sur l’avant des contenants de 18 et 25 litres sont disposées une grande poche pour les outils et une seconde, plus petite, pour les lunettes. Une protection contre la pluie, logée dans la partie basse du sac permettra de conserver ses affaires au sec en cas d’averse ou de sortie en sous bois après plusieurs jours de pluie.

La base dorsale abrite un rangement pour poche à eau avec trois points de fixation et une protection dorsale souple amovible répondant à la norme motocycle (CE, EN1621-2). La finition du sac dans son ensemble est très flatteuse, avec par exemple une boucle en aluminium pour la sangle pectorale, un passage pour le tuyau de la poche à eau et un rangement pour le forfait dans la sangle ventrale. Entre son équipement très complet et sa belle finition, le sac à dos Prism a de quoi séduire les yeux et les mains.

sac-à-dos-prism5
Une poche située sur la gauche de la ceinture ventrale accueille le forfait.

La face dorsale, en contact avec le dos donc, est garnie de plusieurs blocs de mousse épaisse, afin d’offrir un maximum de confort de portage ainsi qu’une bonne ventilation

Enfin, dernier accessoire du sac, le e-helmet, système de fixation pour un second casque qui pourra également servir à stabiliser le contenu du sac en le calant par l’extérieur.

sac-à-dos-prism8
Le système de portage pour un second casque est au point et peut même accueillir un intégral !

 

Portage confortable et protection renforcée

Nous avons pu tester ce sac pendant plusieurs semaines, en VTT bien entendu, mais aussi en escalade et en randonnée. Prism considérant que ses sacs à dos sont conçus pour tous les sports d’action, nous voulions nous en assurer. Équipé d’une base dorsale en taille L/XL (pour un testeur de 1,82m) et d’un contenant de 18 litres, le maintien et le confort ont toujours été au rendez-vous. Le sac à dos, une fois réglé, ne quitte jamais sa position. Récurrent chez de nombreux concurrents, le ballotement latéral n’est ici pas du tout présent, même dans les chemins les plus défoncés que nous ayons pu trouver. C’est un réel plaisir que de se sentir maintenu à ce point sans être engoncé.

sac-à-dos-prism6
Sujet de discorde entre journalistes, la fameuse boucle pectorale en aluminium. Selon nous, elle est très facile à manipuler et au moins les gants ne se bloquent pas dans la fixation comme c’est le cas avec les modèles en plastique.

Au niveau du confort de portage, il n y a rien non plus à dire, la base dorsale est très bien conçue et offre un bon compromis entre le confort et la ventilation. Larges et rembourrées, les bretelles ergonomiques garantissent un confort et un maintien réellement appréciable, même avec un chargement lourd. Toutefois, leur longueur pourrait être revue à la hausse pour encore accentuer cette sensation.

Il n’est pas facile d’évaluer la protection offerte par une dorsale. Dans notre cas, deux lourdes chutes, dont une particulièrement impressionnante sur un chemin à flanc de montagne avec chute de 20m s’étant terminée le dos contre un arbre, nous permettent de dire que les sacs à dos Prism remplissent leur contrat. Rien à redire sur la résistance du tissu à l’abrasion ou sur l’absorption des chocs en cas de chute sur le dos.

Subsiste encore la question du choix du volume. En enduro loisirs ou en randonnée, le volume intermédiaire de 18l nous semble représenter le meilleur compromis. Il y a suffisamment de place pour emporter une veste de pluie, des outils de première nécessité et une poche à eau de 2,5l. Compte tenu de sa faible contenance, le volume de 10l sera à réserver pour les courtes sorties ou à la compétition. Enfin, le plus volumineux des trois sera parfait pour les sorties sur plusieurs jours, où il faut emporter des vêtements de rechange.

Alors que penser de ces sacs à dos au concept novateur ? Sont-ils un simple gadget comme nous en voyons fleurir tous les jours dans le milieu du VTT ? Eh bien selon nous, pas du tout. Entre les sacs à dos de randonnée, d’alpinisme, de VTT ou de ski, nous avons eu de nombreuses références entre les mains ces 10 dernières années. Et rarement un sac ne s’était montré aussi polyvalent, confortable et ingénieux. La dorsale, très agréable n’a jamais été enlevée de notre sac, même pour pratiquer l’escalade en grande voie. Et même si nous n’avons pas eu l’occasion d’essayer notre Prism sur les pistes de ski, nous sommes certains que le maintien et le confort ressentis au guidon d’un VTT seront toujours là. Certes, ils souffrent de petits défauts de jeunisme, comme les bretelles un peu trop courtes à notre goût, mais ils n’en demeurent pas moins très attrayants. Leur principal atout étant bien entendu d’offrir trois sacs à dos et une dorsale pour le prix d’un modèle haut de gamme concurrent.

Capture d’écran 2015-08-11 à 16.18.51

Sac à dos PRISM

Prix :

  • 143,80€ la base dorsale + contenant de 18l et de 10l + porte casque
  • 208,80€ la base dorsale + contenant de 10l, 18l et de 25l + porte casque
  • 75€ la base dorsale
  • 25€ le contenant 10l
  • 49€ le contenant 18l
  • 65€ le contenant 25l
  • 19,80€ le porte casque

Poids :

  • 0,94Kg contenant 10l + base dorsale + protection dorsale
  • 1,24Kg contenant 18l + base dorsale + protection dorsale
  • 1,35Kg contenant 25l + base dorsale + protection dorsale
  • Porte casque : 0,11Kg

Dimensions :

  • 53x29cm (sur le dos)

Où le trouver? 

www.prism-offroad.com

REVIEW OVERVIEW
Confort
Finition
Rangements
Aération
Protection
Ergonomie
SHARE
Previous articleRockShox Pike, Lyrik, Yari : comment s’y retrouver?
Next articleUrge Endur-O-Matic 2 : le retour de la référence
Vtt, alpinisme, escalade, la montagne c'est son domaine. Militant pour son respect, il crée www.by-bike.fr pour communiquer sur le VTT en montagne et tester le matériel sur les plus beaux chemins de Haute-Savoie.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here