Préparer son vélo pour rouler en automne et en hiver

0
3645

Pour certains, l’automne est synonyme de révision des VTT avant l’hivernage. Pour d’autres, la saison se prolonge tant que les chemins restent praticables. Pour ceux-là, un matériel spécifique s’impose. Mais que choisir ? Nous avons décidé de vous proposer une sélection des meilleurs produits disponibles sur le marché, divisée en deux catégories : l’équipement du pilote et celui du VTT. Commençons pour aujourd’hui avec l’équipement du VTT.

Changement de terrain, changement de pneus

Le nouveau Maxxis Shorty, certainement le meilleur pneu polyvalent du marché.
Le nouveau Maxxis Shorty, certainement le meilleur pneu polyvalent du marché.

Avec l’automne, les chemins sont métamorphosés, voire transformés, en véritables bourbiers. Il est par conséquent recommandé d’opter pour des pneus conçus pour les terrains gras offrant un maximum de débourrage afin d’aller chercher l’adhérence sous la couche de boue. Si vous roulez dans une région particulièrement pluvieuse, optez pour des pneus 100% boue comme les Michelin Wild Mud ou Schwalbe Dirty Dan dont les crampons profonds et auto nettoyants vous offriront un maximum de contrôle. En revanche, sur terrain sec ou rocailleux, l’adhérence sera précaire. Pour un usage plus polyvalent, alternant les zones sèches, rocailleuses et boueuses, un pneu mixte comme le nouveau Maxxis Shorty (que vous découvrirez bientôt en test sur www.by-bike.fr) sera le parfait compromis.

Le freinage soumis à rude épreuve

Les freins sont parfois oubliés lorsqu’il s’agit de préparer le VTT pour l’automne. C’est le cas des plaquettes métalliques, très répandues pour leur puissance et leur longévité, qui ne supportent pas très bien l’humidité extrême. La plupart du temps, les plaquettes ont tendance à faire beaucoup de bruit lors des freinages et à perdre de leur efficacité. Aussi, si vous roulez souvent en terrain humide, nous vous recommandons l’usage de plaquettes organiques comme les excellentes Trickstuff NG Inox que nous avons eu l’occasion de tester dernièrement. Très performantes, même humides, ces plaquettes brillent par leur puissance, leur progressivité et leur longévité que ce soit en Enduro descente ou rando, même pour des VTT-tistes lourds (plus de 85Kg).

La transmission, un organe à surveiller

Une bonne huile toute condition est souvent suffisante
Une bonne huile toute condition est souvent suffisante

La transmission est l’un des organes du vélo qui supporte le moins bien l’humidité et la boue. Une chaîne mal lubrifiée aura tendance à se gripper et à

nécessiter plus d’effort de la part du VTT-tiste pour être mise en mouvement. Une lubrification excessive ou avec un lubrifiant inadapté risque même d’aggraver la situation. La boue aura alors tendance à se coller à la chaîne ce qui la fragilisera et augmentera le risque de casse. Notre conseil, optez pour une huile tout temps type NST Ecolube, très performante en toutes conditions ou plus spécifique comme la Pedro’s Syn Lube à n’utiliser que sous la pluie sous peine de casser votre chaîne.

Les accessoires

ass saver wideQuelques accessoires peuvent être également ajoutés au vélo pour améliorer le confort du VTT-tistes lorsque les conditions sont mauvaises. L’ajout à l’avant, d’un garde boue souple type Marsh Guard diminuera la quantité de boue projetée. Votre visage et votre vision apprécierontPour la roue arrière, l’Ass Saver, un garde boue souple se fixant au chariot de selle sera idéal pour éviter maculer votre sac à dos.
Il est également recommandé protéger ses plongeurs de fourche et son amortisseur avec des protections en néoprène afin d’éviter une usure prématurée causée par la boue et l’eau.

Dans un prochain article, nous sélectionnerons l’équipement idéal pour le cycliste qui souhaite rouler en automne et en hiver, sous la pluie et dans le froid. En attendant : à vos outils pour préparer les machines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here