Oakley Jawbreaker : les « mâchoires » vont tomber

0
7926

Les lunettes de soleil de VTT parfaites sont rares. Souvent, il faut se satisfaire du bon compromis offert. Oakley n’aime pas les compris, les designers ont conçu des lunettes dédiées à la pratique du vélo en visant la perfection. Les Oakley Jawbreaker et le verre Prizm Trail s’en approchent vraiment.

Plusieurs années de développement, un partenariat avec Mark Cavendish et des dizaines de brevets. Le pédigrée des nouvelles Oakley Jawbreaker et leurs verres Prizm Trail a de quoi étonner pour des lunettes. En effet, à peu de choses près, l’on croirait celui d’un VTT. Il faut dire qu’Oakley n’est pas une marque ordinaire, car chaque nouveau modèle de la gamme sport est conçu avec un soin tout particulier. Le design doit allier esthétisme et ingénierie, intégrer les derniers brevets de la marque et répondre à un cahier des charges fixé avec le concours de sportifs de renom. Ici, Oakley a fait appel à Mark Cavendish pour développer un modèle dédié à la pratique du vélo, que ce soit sur route ou sur chemin. Il en résulte un modèle au look surprenant, à mi chemin entre le paddock de formule 1 et le film de science fiction.

Afin de dégager au maximum le champ de vision, Oakley a choisi de travailler sur un écran plutôt que sur deux verres séparés. L’absence de monture entre les yeux associée à la forme particulièrement enveloppante de ces lunettes offre une vision dégagée de tout obstacle et surtout particulièrement large pour des lunettes de soleil. On croirait ne rien avoir devant les yeux.

oakley jawbreaker 5

Oakley ne s’est pas arrêté à l’esthétique mais a aussi inclue un ingénieux système permettant de changer d’écran en quelques secondes. Il suffit de tirer sur les plaquettes nasales pour libérer la partie basse de la monture et on peut sortir l’écran. Ce système, baptisé Switchlock permet de changer de verre en quelques secondes, sans forcer et donc sans risque de détérioration. Enfin, Oakley a eu la bonne idée d’ajouter des branches à longueur réglable, afin d’améliorer la compatibilité avec les casques. Sur le papier, ces lunettes ont vraiment tout pour séduire.

oakley jawbreaker 4

Bon sang ne saurait mentir

Oakley a toujours considéré les verres à leur juste valeur, c’est à dire comme un dispositif visuel dont l’objectif est d’améliorer la vision. La gamme d’écrans de masques de ski, composée de teintes adaptées à toutes les conditions climatiques est une preuve de leur volonté et de leur savoir faire.
Avec sa gamme Prizm, Oakley a cherché à repousser les limites de l’optique en concevant des verres adaptés aux milieux dans lesquels ils seront utilisés. Comme un égaliseur réglant des fréquences sonores, les verres Prizm atténuent certaines couleurs et en améliorent d’autres. Le Prizm Trail de notre test est conçu pour les milieux forestiers.

A gauche, l'image normale, à droite, à travers l'écran Prizm Trail
A gauche, l’image normale, à droite, à travers l’écran Prizm Trail

Sa base orange est combinée à des traitements bleus et violets afin d’accentuer les feuillages et les chemins. Et cette théorie se vérifiera tout au long des différentes sorties que nous avons pu faire, par beau comme mauvais temps. Les bordures de chemin, les fossés, les troncs, les pierres et obstacles divers sont beaucoup plus faciles à discerner, quelque soit la luminosité ambiante. Relativement claires, ces lunettes permettent de profiter d’une excellente visibilité en sous bois, par tous temps. En revanche, cette clarté se paye en plein soleil ou les yeux sensibles seront certainement gênés par la faible filtration de la lumière. Mais les verres Oakley filtrant plus de 99% des UV, vous ne risquez donc qu’un léger inconfort visuel, rien d’autre.

Un maintien hors norme

C’est ce dernier point, et même globalement le travail effectué sur la monture, qui nous a le plus séduit. Les Oakley Jawbreaker ont certainement le meilleur maintien du marché. Pierriers, sauts ou chutes, rien ne décolle ces lunettes de votre visage. Plus besoin de remonter vos lunettes, à la moindre secousse ou lorsque les gouttes de sueur commencent à perler sur le nez.

oakley jawbreaker 3
Ce remarquable maintien ne se fait pas au détriment du confort, bien au contraire. Une fois réglées, les branches se font complètement oublier et ne compriment pas le crâne,. Enfin, comme le laissaient présager les aérations pratiquées dans le verre, la ventilation est efficace et évite la buée. C’est là que parle l’expérience des athlètes qui ont concouru à la mise au point de ces lunettes.

 

Beaucoup de points positifs donc pour ce produit, mais il mérite vraimen. Certes, leur look radical peut en dérouter certains, tout comme le prix de 209€ Mais comme le disait si bien Jeremy Clarkson dans Top Gear : « Il y a des fois où il est bon de dire non à la routine et de s’offrir ce qu’il y a de mieux …enfin, pourvu que l’on puisse».

Lunettes de soleil Oakley Jawbreaker / Verres Prizm Trail

oakley-logo

Prix public conseillé : 209€

Livré avec :

• une seconde paire de plaquettes
• Etui rigide
• Etui microfibre

 

Oakley Jawbreaker sur www.lunettes-de-soleil.frlogo-lds

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here