EWS de Samoëns : ce qu’il faut savoir sur la station Haut Savoyarde

0
1839

Les 18 et 19 juillet prochains, la station de Samoëns en Haute-Savoie accueillera la 4ème manche des Enduro World Series 2015. Moins renommée que les Gets ou Morzine, Samoëns souhaite se démarquer avec une vision différente du VTT et une ambiance typique. Si vous participez aux EWS ou que vous venez rouler pour le plaisir, voici quelques conseils pour vivre au mieux votre séjour.

La surprise a été de taille lorsque le calendrier 2015 des Enduro World Series est tombé. Samoëns, théatre des championnats de France d’enduro à deux reprises accueillera la 4ème manche des EWS. La petite station de montagne, séparée des Gets et de Morzine par le célèbre col de Joux Plane, mise sur son côté nature. Alors que les grosses stations offrent des pistes travaillées à grand coups de pelles mécaniques, Samoëns propose de vrais singletracks tracés à la main. Et à part quelques virages relevés, passerelles et sauts, les chemins ont un aspect naturel très appréciable.

 

Un village traditionnel

A Samoëns, le côté traditionnel est cultivé partout. Passé les habitations du centre ville, c’est dans une nature intacte que vous aurez plaisir à rouler. Les chemins, que ce soient ceux utilisés pour l’épreuve où non, traversent des hameaux traditionnels où l’architecture des vieilles fermes est restée intacte. Il n’est d’ailleurs pas rare de traverser les jardins des habitants, qui entretiennent eux mêmes les chemins pour les piétons et les VTT-tistes.

Mais Samoëns n’est pas pour autant un village figé à l’âge d’or du ski. De nombreux commerces, bars ou restaurants animent le village. Certains sont d’ailleurs devenus incontournables, y compris pour les locaux. Car si la station reçoit 30 000 touristes l’été et autant l’hiver, hors saison Samoëns compte moins de 3000 habitants.

 

Le Red Rock Café : Caché entre le cinéma et la « grenette », ce bar d’apparence modeste a l’une des terrasses les plus agréables de la station. Vue sur les montagnes, soleil et calme offrent un cadre parfait pour se ressourcer ou déguster la fameuse « reconstituante » d’après sortie.

Le Covey’s Irish Pub : Tenu par deux irlandais sympas et accuillants, ce pub est une institution à Samoëns. Connu de tous les VTT-tistes, il offre les meilleures bières de la vallée et offre la possibilité de garer les vélos juste à côté du bar.

La Covagne : Quiconque passe quelques jours à Samoëns attérit tôt ou tard au Lac de Morillon. Situé à moins de 5 km par les chemins de Samoëns, ce lac est un lieu de baignade idéal après une bonne sortie. Et en bonus, le bar la Covagne, situé juste à côté vous servira de quoi refaire les niveaux, en terrasse, avec les vélos à portée de main.

La Pizzeria du Giffre : Située en face du départ des télécabines, cette pizzéria est sans hésitation la meilleure de la vallée. Et si le cadre ne vous enchante pas, emportez votre pizza et allez la manger sur les rives du lac aux dames de Samoëns, à deux encablures, pour profiter d’un panorama superbe en dégustant une vraie pizza haut savoyarde.

Le Grenier Savoyard : « Temple » de la charcuterie de montagne et du fromage, le Grenier Savoyard est incontournable si vous aimez, comme nous, emporter un saucisson dans le sac pour une pause au bord d’un chemin. Un conseil : goûtez le saucisson extra maigre, délicieux fort en goût et faible en matière grasse, faut bien respecter un peu le régime.

Anthonioz Ski : Précurseur du VTT à Samoëns, grand amateur de DH, ce magasin situé dans la rue principale de Samoëns sera le point de chute de tous les VTT-tistes victimes d’une casse. André Anthonioz est un vrai Géo Trouvetout du VTT, capable de réparer toutes les pannes, même s’il n’a pas les pièces.
Cette liste représente selon nous ce que l’on peut appeler l’art de vivre de Samoëns. Une bonne ambiance et le respect de la nature, du terroir et des produits. Et les amateurs de bonne chair ne seront pas en reste, du menu à 20 au Relai Septimontain jusqu’au repas gastronomique à la Table de Fifine, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

 

Et du coté des chemins ?

Les anciens Septimontains avancent qu’une vie ne suffit pas pour découvrir tous les chemins de Samoëns. Vous le constaterez durant votre séjour, il ne vous arrivera pas de rouler plusieurs fois au même endroit. Piste orientée DH, parcours de Cross Country, singletracks d’enduro, Samoëns possède tous les profils de chemin. Cependant, il s’agit de chemins mixtes, empruntés par les piétons comme les VTT. La prudence doit donc être de mise avant de s’engager tête baissée dans les épingles aveugles de certains chemins.

Les remontées mécaniques ne desservent qu’un seul des deux coteaux, celui sur lequel se déroulera la future manche des EWS. Mais si vous souhaitez découvrir des chemins exceptionnels, à la fois rapides et techniques avec une vue directe sur le Mont Blanc, c’est sur le coteau Sud qu’il faudra vous rendre. Et là, les chemins devront être atteints à la force du mollet ou en laissant votre voiture au sommet du col de Joux Plane, quitte à vous faire raccompagner ensuite.

Un bon conseil : emportez une paire de pneus boue. Un orage nocturne et les chemins se transformeront en bourbier.
Un bon conseil : emportez une paire de pneus boue. Un orage nocturne et les chemins se transformeront en bourbier.

Concernant la nature du terrain, c’est encore une fois la diversité qui est à l’honneur. Terre meuble, pâturage, boue ou pierriers, vous serez amené à côtoyer tous les types de sol. Il est donc important de choisir une paire de pneus polyvalente.

Samoëns n’est pas la destination rêvée de tous les VTT-tistes. Peu de remontées mécaniques, peu de magasins de VTT et peu d’infrastructures comparé aux Gets ou aux Deux alpes. En revanche, les amateurs de VTT nature, qui apprécient les chemins non travaillés où les pierres et les racines ont encore leur mot à dire seront comblés. Et si le bikepark vous manquent, il vous suffit de gravir le col de Joux Plane, Hors Catégorie certes, pour accéder au domaine des Gets. Mais là ce n’est plus la même ambiance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here